Intervenant

 

Pour qui?

Le matériel proposé dans la Carte routière vers le secondaire. Toute une expédition! s’adresse d’abord au jeune lui-même, car il est au cœur de cette démarche et de nos préoccupations. C’est lui qui s’apprête à vivre cette transition. C’est pour cette raison que la planification des intervenants est construite à partir de celle élaborée pour les jeunes. Tous les intervenants du milieu scolaire, du domaine de la santé et des services sociaux, des organismes communautaires ou autres, qui gravitent autour du jeune, peuvent utiliser les différents outils proposés. Tous sont interpellés par cette transition à divers degrés, et ce, selon le rôle qu’ils jouent dans la vie du jeune.

C’est le jeune qui, par sa réponse à l’intervention[1] et à son intégration, guidera les différents intervenants en ce qui concerne l’accompagnement et le soutien à lui offrir.

Le matériel et son organisation

Le matériel se veut ludique. Il offre un haut niveau d’autonomie. De plus, il permet au jeune d’effectuer plusieurs choix selon ses besoins, ses capacités et ses goûts. Le but est de préparer sa transition vers le secondaire.

La porte d’entrée qui lui est proposée est un jeu, soit : Toute une aventure! Celui-ci se veut interactif et il permet aux jeunes de vivre virtuellement le processus de transition vers le secondaire. Le jeune peut le faire d’une façon intégrale ou y cheminer selon ses préférences. Par conséquent, ce jeu a aussi été édité en format électronique. Il est à noter que plusieurs activités sont aussi éditées en formats imprimables (PDF, doc ou ppt).

L’organisation du matériel est élaborée selon une ligne de temps de deux ans et elle est répartie en trois volets : Je me pose des questions, Je me prépare et Je vis mon expédition.

D’abord, le volet : Je me pose des questions permet au jeune d’exprimer son enthousiasme, ses craintes, ses inquiétudes et ses croyances en lien avec le secondaire. Dans ce volet, il peut également les comparer avec certaines réalités de la vie au secondaire.

Ensuite, le volet Je me prépare lui propose d’explorer les choix qui s’offriront à lui au secondaire et de planifier les actions à mettre en place pour accéder à ce qui l’intéresse. De plus, il pourra se familiariser avec les outils du secondaire. S’il y a lieu, c’est aussi à cette étape qu’il préparera son plan de transition.

Finalement, le volet Je vis mon expédition lui propose de faire le point sur son expérience au secondaire, et ce, tout en lui suggérant certaines stratégies et activités pour l’aider à s’adapter à sa nouvelle réalité. Dans chacun des volets, il y a des activités proposées aux intervenants.

L’organisation des activités s’inspire du modèle à trois niveaux d’intervention. Certaines activités sont de nature universelle et elles s’adressent à l’ensemble des jeunes. D’autres sont plus ciblées, et enfin, certaines sont spécifiques. Plusieurs des activités proposées peuvent faire l’objet d’animation. Ces outils viennent éclairer les intervenants sur ce que le jeune éprouve en lien avec sa transition. Ce sont vos observations et votre monitorage qui faciliteront la régulation de l’accompagnement. Une activité pourrait donc être proposée à priori au jeune et, par la suite, faire l’objet d’un suivi par un intervenant.

 

LÉGENDE

Les bandes suivantes se retrouvent sur le côté et sont un indicatif pour faciliter votre navigation :

S’adresse aux principalement intervenants du primaire sont surtout interpellés dans les volets : Je me pose des questions et Je me prépare puisque la transition se vit inévitablement selon une ligne de temps.

S’adresse principalement aux intervenants du secondaire sont surtout interpellés dans les volets : Je me prépare et Je vis mon expédition.

Pour tous les autres intervenants, c’est le temps qui sert de référence. Donc, si vous accompagnez un jeune qui est au primaire ce sont les volets Je me pose des questions et Je me prépare qui vous seront le plus utiles. Si vous accompagnez un jeune pendant l’été précédent son entrée au secondaire ou qu’il y est déjà, alors les volets Je me prépare et Je vis mon expédition vous serviront davantage.

La démarche est sensiblement la même dans toutes les planifications. Vous y trouvez le nom du volet, le titre de la section, une brève explication, les activités proposées aux jeunes et des suggestions pour l’accompagnement s’il y a lieu.

Toutefois, il est important de ne pas oublier que c’est le jeune qui est notre meilleur indicateur pour diriger nos actions. Il importe de se référer à ses besoins et à sa réponse à l‘intervention et à l’intégration. Donc, il est possible que certaines des activités proposées dans le volet Je me pose des questions s’avèrent appropriées pour certains jeunes qui sont déjà au secondaire.

Pour un résumé, consultez le tableau de navigation. Vous y trouverez tous les renseignements pour naviguer.

Pour obtenir une vue d’ensemble, les intervenants peuvent consulter le lien suivant. Sinon, le carnet de planification sera votre meilleur allié.

[1] Burns, M. K. et M. Coolong-Chaffin (2006). Response to intervention: The role and effect on school psychology. School Psychology Forum: Research in Practice. 1 (1) : 3-15.