L’établissement d’une Chaire Senghor à l’UQO

L’Université du Québec est le plus important réseau universitaire québécois. Près de 65 000 étudiants le fréquentent quotidiennement. L’Université du Québec en Outaouais est la plus jeune composante de ce réseau. Elle dénombre quelque 5 500 étudiants répartis sur deux campus : Gatineau et St-Jérome.

Le territoire que dessert l’UQO est hautement symbolique pour accueillir la première Chaire en Amérique. Sise dans la région de la capitale canadienne, à quelques minutes de marche de la colline parlementaire, l’UQO est au carrefour transfrontalier des deux grands groupes linguistiques officiellement reconnus au Canada.

La Chaire Senghor de l’UQO accueille en son sein une équipe de chercheurs d’envergure internationale, en provenance de différents horizons de la Francophonie. En outre, elle bénéficie du soutien financier, organisationnel et scientifique de l’Alliance de recherche université communauté – Innovation sociale et développement des communautés (ARUC-ISDC).

Spécificité de la Chaire Senghor à l’UQO

Il revient à chaque Chaire d’élaborer son propre programme d’activités et de recherche, en fonction des spécificités propres à son milieu d’accueil. La Chaire Senghor de l’UQO prévoit centrer ses travaux sur le développement des collectivités territoriales par le biais de l’étude a) des politiques publiques, b) des mécanismes du développement économique local et c) des rapports étroits et complexes entre culture et développement.

Les Chaires Senghor ne sont pas des chaires de recherche classiques, au sens où l’entendent de nos jours les grands organismes subventionnaires canadiens. En effet, les Chaires ne sont pas exclusivement dédiées à la recherche. Toutes comportent bien entendu un volet recherche, mais elles offrent aussi des espaces de débats, des lieux de formation sur un aspect ou l’autre de la Francophonie et des milieux d’accueil pour les étudiants, les gestionnaires et les acteurs politiquement engagés dans le développement de la Francophonie.

Cadre de fonctionnement de la Chaire Senghor de l’UQO

Les Chaires Senghor sont agréées par le Réseau international des Chaires Senghor pour une période de quatre ans et l’attribution est renouvelable. La Chaire Senghor de l’UQO s’est officiellement jointe au Réseau des Chaires Senghor à l’occasion du dernier bureau international des Chaires, qui se tenait en marge du dernier Sommet de la Francophonie, à Québec, en octobre 2008. À la suite de résolutions émanant de la commission des études et du conseil d’administration de l’UQO, le professeur Jean-François Simard en a été désigné le titulaire.