Insomnie et caméra = midnightphotoshoot

Il parait que lorsque le sommeil n’arrive pas, il est préférable de se lever au moins une heure afin de retrouver le cycle de sommeil perdu.
Rien ne sert de rester au lit, le train est passé.
Cet été à Montréal, j’ai mis cette théorie en pratique lors d’une nuit passablement éveillée. Être là pour l’arrivée du matin à quelque chose de génial; l’atmosphère calme ainsi que la lumière si particulière et spéciale, le sentiment d’être seul au monde à assister à ce spectacle. Car on en fait rarement l’expérience (sauf pour mon ami Dany qui se lève tous les matins à 5 h am pour aller bosser. Champion dans mon livre).

IMG_2504

IMG_2532

Kayak de mer au parc du Bic

Photo panoramique : cliquez pour agrandir. Ensuite, tenez la souris enfoncée pour faire défiler l’image



Fin de semaine de plaisir, de contemplation et d’essai des nouveaux kayaks sur un fleuve calme et ensoleillé. Hot-dogs cuits sur du bois de grève, partagé avec un chevreuil sur l’ile du Bic et quelques phoques curieux dans l’eau. Wohaaaaa!

IMG_6868IMG_6861IMG_6844IMG_6873

19 Kilomètres aller-retour

Image-1

Kayak, coup de soleil et -6˚

Mon périple annuel d’ouverture des parcs nationaux a repris cette année. Je suis allé faire un petit tour du côté du parc de la Mauricie afin de reconnecter avec la nature et mettre un peu de côté les écrans et les claviers.
Cette année, j’ai emporté un kayak de mer afin de parcourir un plus grand territoire et profiter de la vue des falaises du lac Wapizagonke. L’hiver n’est pas si loin, des grosses parois de neiges qui s’accrochent aux arbres me le rappelaient sans cesse. J’ai assisté à un événement spectaculaire; un bloc de glace gros comme un fauteuil a décidé de se décrocher alors que j’observais la paroi. Quel fracas! Je n’ose imaginer avoir été SOUS sa trajectoire et recevoir tout le poids de cette neige compactée. Cet événement n’a fait que renforcer mon désir d’aller pagayer dans les eaux du nord avec les icebergs.

RÉSUMÉ
Coup de soleil sur les bras à force de ramer, baignade à 19˚ (66 F), et première nuit dans la tente à -6˚.
Pas chaud! avec seulement les ours, chevreuils et castor pour vous tenir compagnie. C’est assez bizarre de revenir à l’état de «proie» et se sentir vulnérable face aux animaux. Ça reconnecte avec quelque chose d’assez profonds en-soi.
La nuit était noire, mais c’est ce qu’il y a de beau dans la forêt; le matin avec un petit café, tout est oublié.

Fauteuil de glace

Fauteuil de glace

falaises

falaises

Esquisse physique

Belle journée sur le terrain à esquisser l’emplacement de la maison et de l’atelier. Ce sont bien entendu des relevés préliminaires avant d’entériner le tout par les ingénieurs, mais l’idée générale est là et le positionnement est fait par rapport aux points cardinaux et à la configuration naturelle du terrain.

Program + Site = Form.
Programme + Site = Forme

1er relevé

1er relevé / vue de l

1er relevé

1er relevé / vue de l

1er relevé

1er relevé / vue du nord

1ère esquisse

1ère esquisse

1er relevé

1er relevé

Joyeuse équinoxe du printemps!

Ha! c’est toujours avec tellement d’attente accompagnée d’une petite équeurite de l’hiver que nous célébrons l’arrivée du printemps! Plus qu’un simple fait du calendrier, c’est dans notre corps que nous ressentons cette transition des saisons. L’énergie du soleil se fait plus présente depuis quelques semaines maintenant et l’heure supplémentaire d’ensoleillement nous permet de vivre un peu plus après le travail. C’est la sortie de la léthargie hivernale qui s’amorce.

*L’équinoxe est le moment de l’année où la nuit et le jour sont exactement de la même durée. De plus, c’est à ces deux moments de l’année (équinoxe du printemps et celle de l’automne) que le Soleil se lève exactement à l’est et se couche exactement à l’ouest.
Moins spectaculaires que les solstices, il n’en demeure pas moins que ces points de repère phénoménologiques et climatiques sont des moments d’équilibre cosmologique… Et qui dit cosmologie fait appel à la métaphysique et à la spiritualité. Sujet vital pour l’humain, mais combien relégué aux calendes grecques à notre époque!

Mike Ross : Colorfield

Je suis tombé sur un projet de l’artiste Mike Ross qui m’a totalement séduit. Il s’agit d’une pièce interactive qui utilise des matériaux de base et un dispositif très simple. L’installation consiste de panneaux de couleurs montés sur un système de cordage et de poulies. En activant ceux cis, les participants contrôlent les ombres colorées au sol, remodulant constamment ainsi la sculpture de lumière. C’est un beau projet qui mise sur la collaboration du public pour exister. Le genre de truc qui m’intéresse!

Mike Ross : Colorfield

Mike Ross : Colorfield

Mike Ross : Colorfield

Mike Ross : Colorfield

Son site est intéressant; interface très simple, projets en quantité limitée, montage audio-vidéo ludique, etc. La majorité de ses projets mettent en jeu les phénomènes naturels et le public. À visiter.