2e Carton Jaune : Atelier Punkt

L’atelier de design Punkt lance son 2e concours annuel Carton Jaune. Le concours se veut un exercice dans le design d’éléments usuels subversifs. Plusieurs contraintes sont imposées; notamment la reproductibilité, le détournement subversif de l’usage et surtout, la prédominance de la couleur jaune. Voici le lien pour y participer.

«Les objets proposés doivent être
fabriqués principalement de matière
jaune. Il peut s’agir de maquettes
ou de prototypes, pourvu que
ceux-ci soient à l’échelle réelle et
facilement reproductibles en série
(i.e.: utiliser des matériaux et des
procédés peu dispendieux).»

Atelier Punkt
5333, av. Casgrain . local 205 A
Montréal . Québec . H2T 1X3
514 458.7960
info@atelierpunkt.com
MP-APunkt-W260

Deuxième événement Pecha Kucha Ottawa

Pour faire suite au succès de la première soirée Pecha Kucha Ottawa, nous sommes heureux de vous présenter la deuxième édition de cet événement dans la région de la capitale nationale.

Il subsiste quelques places pour des présentateurs. Si vous avez envie de présenter ou connaissez quelqu’un qui voudrait bénéficier des grandes vertus thérapeutiques de faire un exposé de 6 minutes 40 secondes devant un auditoire captivant et généreux qui vous comblera de bonheur par un chaleureux applaudissement sincère et assourdissant, alors nous vous enjoignons de nous faire signe et de préparer vos 20 images pour votre présentation.
Vous pouvez nous parler de ce que vous voulez dans le monde de la création actuel, l’important c’est que ça vibre !
Voici le lien pour vous inscrire et celui du groupe Facebook.

Les affiches que j’ai concoctées pour l’événement :

affiche#2_fr

affiche#2

101 Things I Learned in Architecture School

Le livre 101 Things I Learned in Architecture School est une petite perle en soit. Les 101 chroniques sont toutes présentées sur deux pages (ou un spread dans le jargon) avec d’un côté une image et de l’autre une petite capsule textuelle.
L’auteur, Matthew Frederick, présente des idées simples comme la meilleure façon d’esquisser une ligne à des théories comme l’espace spatial négatif ou les problématiques de circulation dans les bâtiments. Un livre à recommander à tout les créateurs qui sont intéressés par l’architecture et qui désirent avoir une entrée accessible en la matière.

J’ai relevé une citation particulièrement intéressante qui parle de la qualité des idées et de l’apport de l’ordinateur dans le processus créatif : «When overused as a design tool, however, computer drafting programs can encourage the endless generation of options rather than foster a deepening understanding of the design problem you wish to solve»

Traduit librement : Lorsque surutilisés dans un processus de design, les logiciels de dessins encouragent la génération d’options illimités et détournent de la compréhension profonde et de la recherche de solution tangible au problème posé.

…C’est un des dangers que les nouvelles technologies apportent avec leur lot de liberté. J’ai souvent vu ceci dans mes classes et mes ateliers. L’accessibilité et la facilité de manipulation des logiciels de design favorisent trop souvent une variation ou des itérations sur un même thème. Ce ne sont pas toujours des idées qui sont générées, mais trop souvent des styles qui sont reproduits. Aujourd’hui, presque tout le monde peut s’improviser designer (car les outils sont si facilement accessibles), mais être capable de manier les outils ne signifie pas être en mesure de répondre pertinemment à une problématique posée. L’intelligence, l’intuition et la créativité authentique demeurent les meilleurs outils pour alimenter tout processus de design.
41TqifonW4L._SS400_

Collaboration photographique au livre de Chantal Ringuet

9 de mes photographies viendront s’ajouter au recueil de poésie de l’écrivaine Chantal Ringuet. Le livre, intitulé le Sang des Ruines, a pour thème les conséquences des conflits armés sur le paysage humain ainsi que les ruines plus personnelles qui nous habitent chacun. Pour cette oeuvre, Chantal Ringuet a reçu le prestigieux prix littéraire Jacques-Poirier. Le livre sera lancé lors du 31e Salon du Livre de l’Outaouais, en février prochain, où elle sera l’invitée d’honneur.

Mme Ringuet m’a contacté afin de voir la possibilité d’inclure certaines de mes oeuvres photographiques dans son ouvrage. Comme mon travail photo traite beaucoup de l’esthétique des ruines et que son texte me parlait beaucoup, cette association a semblé toute naturelle.

Pour ce faire, j’ai travaillé à partir du texte de Chantal afin d’associer des extraits qui semblaient résonner avec certaines de mes photographies. Par la suite, j’ai établi une séquence, une scénarisation du récit en image qui vient appuyer la trame narrative de l’oeuvre écrite. En fait, les oeuvres photographiques accompagnent certains poèmes et y ajoutent une dimension visuelle; une autre strate de sens.
J’ai bien hâte de voir ce livre, la matérialisation de cette belle collaboration.

Le Sang des Ruines, coopératives d’édition les écrits des hautes terres