Atelier Brâncusi

Journée froide, grise et humide; on se croirait en plein automne au Québec! Mais je ne m’en plains pas, journée parfaite pour flâner et visiter des expos [en plus qu’il doit surement subsister quelques pieds de neige pour m’accueillir à mon retour]! Je suis donc passé au centre Georges Pompidou. Belle visite, jolie librairie bien garnie [j’ai réussi à me retenir et n’acheter que 2 livres!] et parcours mémorable dans l’atelier de Constatin Brâncusi. Je n’avais pas réalisé combien son atelier était important dans sa vie comme dans son travail. Ses pièces étaient disposées de façon minutieuse dans ses espaces et il prenait des photos d’elles à différentes étapes de leur construction. L’image, la trace photographique, la présentation de ses pièces était très importante. Cette préoccupation se retrouve également dans le travail des socles de ses sculptures. C’est d’ailleurs le moment dans l’histoire de l’art, ou le socle a fait son entrée comme partie intégrante de l’oeuvre. Un petit pas de plus vers l’intégration du contexte comme partie indissociable du projet.

atelier Brancusi

atelier Brancusi

Il vivait littéralement au milieu de ses sculptures, sur la petite mezzanine, tout au fond.