6 min 40, ça passe vite

Mission accomplie pour cette première présentation à Pecha-Kucha. Le format de ces soirées est vraiment intéressant et permet de voir plusieurs projets différents; mais sans jamais s’étirer dans le temps. Les réactions live lors de la présentation des mes images ou d’informations relative à la diffusion de KortuneFookie étaient agréables à voir. Surtout lorsque j’ai confirmé que le projet, qui roule depuis presque deux ans, sera enfin à Montréal cet été.
Voici le lien Facebook de l’événement avec les informations pour le vernissage : http://www.facebook.com/event.php?eid=92958041878

Merci à Boris et toute l’équipe de Pecha-Kucha Montréal; les informations échangées seront précieuses lors de la mise sur pied du chapitre d’Ottawa de l’événement. À surveiller cet automne.

P.-S. Déjà une cinquantaine de nouveaux petits textes cool reçut depuis la présentation d’hier. Aller ajouter votre grain de sel personnel si ce n’est déjà fait!

Pecha Kucha Night expliqué

J’ai réalisé que le concept des soirées Pecha Kucha peut-être obscur pour certains et que si je désire organiser une soirée ici, dans le coin d’Ottawa, vaut mieux débuter maintenant par expliquer correctement ce qu’il en retourne.

L’idée est simple; permettre à des créateurs de parler de leurs projets de recherche création devant un public venu expressément pour ça. Il s’agit de présentations visuelles commentées sous la forme de diaporama [des PowerPoint!]. Mais la particularité de ces présentations c’est qu’elles sont limitées dans l’espace et le temps, car combien d’entrevous ont vécu d’interminables présentations PowerPoint qui s’étirent et où le présentateur vous lit exactement ce qui est écrit à l’écran?

Les organisateurs de Pecha Kucha ont trouvé une bonne solution, ils ont défini un format pour remédier à cette problématique : 20 images projetées pendant 20 secondes chacune. Pas plus, pas moins! Ce qui nous donne un temps de présentation final de 6 min. 40 secondes!

Le format condensé permet donc de cibler un projet ou une problématique et ainsi de communiquer une idée centrale forte. De plus, le format de ces soirées permet de donner une bonne dose d’impulsion créatrice à l’audience, car une dizaine de présentations ont lieu chaque soirée Pecha Kucha. Donc 10 projets différents, 10 visions, 10 façons d’aborder la création et de changer notre monde. En passant, Pecha Kucha veut dire, en Japonais, le son de la conversation. Voici le résumé du concept pris sur le site Web :

«Pecha Kucha Night, devised by Astrid Klein and Mark Dytham (Klein Dytham architecture), was conceived in 2003 as a place for young designers to meet, network, and show their work in public.»

Pecha Kucha Nights

Pecha Kucha Nights

Alors avis aux intéressés; designers, créateurs et artistes multidisciplinaires, l’appel est lancé afin de mettre sur pied la première soirée Pecha Kucha dans la région de la capitale. Si vous avez un projet ou une démarche intéressante que vous désirez diffuser et communiquer, écrivez-moi!

Pecha-Kucha [suite]

En attendant la réponse du groupe de Paris, j’ai décidé d’enclencher le processus pour mettre sur pied un Pecha-Kucha dans la région de la Capitale, Ottawa. Cette idée m’était venue cet été, mais faute de temps (ou dans l’ordre de priorité) je n’y ai pas donné suite.

Peut-être que le tout pourra être présenté au centre d’artiste AXENÉO7, le lieu pour qui je travaille en tant que membre du conseil d’administration. C’est en plein dans la foulée de diversification du public et dans l’idée de rejoindre les différents créateurs de la région (des deux côtés de la rivière). Il y a dans ce coin un bassin d’artistes et de designers qui n’attends qu’à se faire voir et entendre.

Je vous en reparle bientôt. S’il y a des intéressés à participer ou à donner un coup de pouce pour monter l’événement, n’hésitez pas à m’en faire part.

Pecha-kucha à Paris

Déçu de n’être jamais disponible à Montréal lors des dernières soirées Pecha-Kucha et animer par un esprit d’aventure, j’ai fait parvenir un courriel aux organisateurs de la prochaine soirée Pecha-Kucha de Paris qui aura lieu ce mercredi, au Divan du Monde, dans l’espoir qu’ils pourront accepter une inscription tardive.

Pecha-Kucha Paris

Pecha-Kucha Paris

Depuis quelques mois, je désire utiliser cette tribune tripative pour parler de mon projet SendGoodKarma (aka Fortunecookie). Espérons qu’il n’est pas trop tard, sinon, ce sera pour la prochaine édition à Montréal…

Mercredi

Difficile contexte que ce workshop! La présence de deux groupes dans un même local est ardue à gérer. L’espace sonore est saturé et les occasions de distraction sont nombreuses. J’espère tout de même que les étudiants en retiendront un bon souvenir. Je sais que moi oui, et malgré les embuches, je demeure enthousiaste.

Workshop ECV

Workshop ECV

Aujourd’hui j’ai parlé (ou plutôt parlé très fort!) de la différence entre l’identité corporative et l’image corporative… La théorie que j’ai préparée pour ce workshop est peut-être un peu trop précoce par rapport au cursus des étudiants. Difficile que d’évaluer le niveau d’un cours dont on n’a aucun point de référence. Mais je m’ajuste constamment afin de rendre l’expérience agréable et enrichissante pour tous.
J’espère que mes petites capsules théoriques ne les emmerdent pas trop et qu’elles viennent plutôt nourrir leur démarche de création!

Plus tard en après-midi, Benito nous a fait une petite présentation de son processus de travail d’affichiste. Il se spécialise dans la promotion d’événements culturels (théâtre en particulier), domaine où les budgets sont minces, mais où la marge de manoeuvre pour la créativité est considérable. Le jeu en vaut la chandelle.

Benito in action

Benito in action

Conférence à l’École de Design de l’UQAM

J’ai été invité à venir présenter une conférence dans le cadre des journées porte ouverte organisées par l’École de design de l’UQAM.
Dans cette série de conférences, il y aura également Bosses design (la gang avec qui j’ai eu mon premier atelier) et le studio Rita.
Enfin une tribune pour parler de ma recette de tajine au poulet! 🙂
Je pense plutôt parler de mon parcours créatif multidisciplinaire, sujet qui risque plus d’intéresser ces jeunes designers. Personnellement, c’est toujours un exercice intéressant que de revisiter son processus de recherche création, surtout quand celui-ci oscille entre la culture du projet (le design) et le monde des arts visuels. Ça permet de se repositionner pour entrevoir la suite des choses.

DATE : mardi le 10 février de 12h45 à 13h45.

promo