Actions : comment s’approprier la ville au CCA

La semaine dernière, j’ai visité l’expo Actions : comment s’approprier la ville, présentée au CCA (Centre Canadien d’architecture). Cette exposition regroupe toutes sortes d’interventions et de projets d’artistes, de designers et de citoyens qui ont pour but d’améliorer la qualité de vie au sein de la ville. Ces projets, qui varient de la petite à la moyenne échelle, sont majoritairement créés de façon spontané. Certains projets sont très ludiques et d’autres plus subversifs, mais la raison d’être de ces actions est toujours de permettre aux gens d’améliorer l’expérience et la façon dont ils habitent au sein de leur ville respectives.

Quoique très inégale, cette exposition nous démontre l’engoument généralisé pour les pratiques événementielles et relationnelles insérées au sein de la trame urbaine. Ces différentes actions permettent de poser un regard plus éclairé sur ce sujet, ne fusse que par la démonstration des multiples problématiques urbaines à l’échelle internationale et des types de projets créés pour y répondre.
C’est ce regard que j’ai le plus apprécié.
Somme toute, une bonne exposition, mais toutefois un peu dispendieuse par rapport à la quantité des projets présentés (La grandeur des pièces du CCA est toujours la même!) et tenant compte que le public visé soit majoritairement les jeunes adultes.