Atelier Brâncusi

Journée froide, grise et humide; on se croirait en plein automne au Québec! Mais je ne m’en plains pas, journée parfaite pour flâner et visiter des expos [en plus qu’il doit surement subsister quelques pieds de neige pour m’accueillir à mon retour]! Je suis donc passé au centre Georges Pompidou. Belle visite, jolie librairie bien garnie [j’ai réussi à me retenir et n’acheter que 2 livres!] et parcours mémorable dans l’atelier de Constatin Brâncusi. Je n’avais pas réalisé combien son atelier était important dans sa vie comme dans son travail. Ses pièces étaient disposées de façon minutieuse dans ses espaces et il prenait des photos d’elles à différentes étapes de leur construction. L’image, la trace photographique, la présentation de ses pièces était très importante. Cette préoccupation se retrouve également dans le travail des socles de ses sculptures. C’est d’ailleurs le moment dans l’histoire de l’art, ou le socle a fait son entrée comme partie intégrante de l’oeuvre. Un petit pas de plus vers l’intégration du contexte comme partie indissociable du projet.

atelier Brancusi

atelier Brancusi

Il vivait littéralement au milieu de ses sculptures, sur la petite mezzanine, tout au fond.

Fait Maison 10

L’événement Fait Maison en était à sa dixième édition, ce samedi 7 février dernier. Les Fait Maison sont des soirées de performances réalisées dans des contextes de proximité entre le public et les artistes, c’est à dire dans des maisons privés. Cet aspect expérimental favorise les échanges entre les participants et le public et encourage l’aspect ludique de l’affaire. C’est aussi une autre façon de diversifier les endroits de diffusion des pratiques contemporaines en art.

Comme discuté avec Thomas Grondin, l’instigateur de ces soirées, aucun thème n’est imposé aux artistes, mais, comme j’ai pu m’en rendre compte, il y a toujours un fil conducteur qui semble émerger des différentes actions et performances. Mais c’est peut-être le contexte, le lieu, qui influence le plus le sens de ces miniévénements.

Hélène Lefebvre, fait Maison 10

Hélène Lefebvre, fait Maison 10

Theo Pelmus, Fait Maison 10

Theo Pelmus, Fait Maison 10

Véro Guitard et Hugo Gaudet-Dion, Fait Maison 10

Véro Guitard et Hugo Gaudet-Dion, Fait Maison 10

Stefan St-Laurent, Fait Maison 10

Stefan St-Laurent, Fait Maison 10

©-Photographies de Thomas Grondin.

Signes et systèmes urbains détournés : Brad Downey

A father duty, 2003

A father duty, 2003

Brad Downey est un artiste qui détourne l’usage des images, des objets et du mobilier urbain dans le but de nous faire voir la ville sous un autre jour. Sa bio nous informe qu’il tente, par ses projets, de redonner au citoyen l’occasion de réinterpréter et de se réapproprier la multitude de signes qui nous entourent au sein de la ville.

«There are multitudes of signals and systems that govern our cities and imperceptibly determine our everyday movement. Artist Brad Downey stakes a claim for the right of the individual to interpret and understand these systems, and thus regain power in the public arena.»

Ses projets sont toutes sortes de manoeuvres et d’installations subversives éphémères qui “injectent” une dose de ludique dans le quotidien. Les exemples ci-dessous sont tirés de son site internet qui mérite un coup d’oeil. J’aime bien ce genre de travail déréglementé qui n’a pas nécessairement besoin de galerie ou d’événement fédérateur pour le supporter dans sa diffusion. Inspiration.

traffic jam for Berlin, 2008

traffic jam for Berlin, 2008

La Somme de L'Oxygéne Dans une Cabine Téléphonique, 2008

La Somme de L'Oxygéne Dans une Cabine Téléphonique, 2008