J’ai réalisé que le concept des soirées Pecha Kucha peut-être obscur pour certains et que si je désire organiser une soirée ici, dans le coin d’Ottawa, vaut mieux débuter maintenant par expliquer correctement ce qu’il en retourne.

L’idée est simple; permettre à des créateurs de parler de leurs projets de recherche création devant un public venu expressément pour ça. Il s’agit de présentations visuelles commentées sous la forme de diaporama [des PowerPoint!]. Mais la particularité de ces présentations c’est qu’elles sont limitées dans l’espace et le temps, car combien d’entrevous ont vécu d’interminables présentations PowerPoint qui s’étirent et où le présentateur vous lit exactement ce qui est écrit à l’écran?

Les organisateurs de Pecha Kucha ont trouvé une bonne solution, ils ont défini un format pour remédier à cette problématique : 20 images projetées pendant 20 secondes chacune. Pas plus, pas moins! Ce qui nous donne un temps de présentation final de 6 min. 40 secondes!

Le format condensé permet donc de cibler un projet ou une problématique et ainsi de communiquer une idée centrale forte. De plus, le format de ces soirées permet de donner une bonne dose d’impulsion créatrice à l’audience, car une dizaine de présentations ont lieu chaque soirée Pecha Kucha. Donc 10 projets différents, 10 visions, 10 façons d’aborder la création et de changer notre monde. En passant, Pecha Kucha veut dire, en Japonais, le son de la conversation. Voici le résumé du concept pris sur le site Web :

«Pecha Kucha Night, devised by Astrid Klein and Mark Dytham (Klein Dytham architecture), was conceived in 2003 as a place for young designers to meet, network, and show their work in public.»

Pecha Kucha Nights
Pecha Kucha Nights

Alors avis aux intéressés; designers, créateurs et artistes multidisciplinaires, l’appel est lancé afin de mettre sur pied la première soirée Pecha Kucha dans la région de la capitale. Si vous avez un projet ou une démarche intéressante que vous désirez diffuser et communiquer, écrivez-moi!