Bellemare, Guy

Gosselin, Éric

Harisson, Denis
Laplante, Normand
Paquet, Renaud
C E R E S T

Mission et mandat

Publications de recherche
Activités de recherche
Liens sur l'emploi, le syndicalisme et le travail
Pour nous joindreVersion anglaise

 

Publications de recherche

Éric Gosselin

On-the job, off-the job satisfaction and psychological well-being : The moderating effect of personality traits such as neuroticism and extrversion.

S. L. Dolan, E. Gosselin et A. Belout

L'objectif de cette étude était de vérifier la pertinence empirique d'un modèle mettant en relief l'influence de la satisfaction au travail et de la satisfaction dans la vie sur le bien-être psychologique. Au-delà de la relation directe entre les satisfactions et le bien-être psychologique, le modèle intégrait l'influence modératrice de certains facteurs de personnalité nommément l'extraversion et le névrosisme. La vérification empirique s'est faite auprès de 827 travailleurs (taux de réponses de 56%) répartis dans 27 entreprises du secteur de l'automobile du Nord-Ouest québécois. Les données issues de l'enquête furent principalement circonscrites par le biais d'analyses de corrélation et de régressions hiérarchiques. Les résultats indiquent que l'insatisfaction au travail ainsi que l'insatisfaction dans la vie ont une influence négative sur le bien-être psychologique individuel. De plus, les facteurs de personnalité semblent avoir aussi un effet direct sur le bien-être psychologique. Les résultats suggèrent que peu importe la source d'insatisfaction (cf.: sphère professionnelle ou sphère personnelle), le bien-être psychologique est grandement influencé par les caractéristiques de la personnalité. En ce sens, des réponses sont apportées aux questions/hypothèses initiales de recherche et un modèle explicatif alternatif est proposé.

Dolan, S.L., Gosselin, E., et Belout, A. " On-the job, off-the job satisfaction and psychological well-being : The moderating effect of personality traits such as neuroticism and extrversion. " Document de recherche no 00-02, École de relations industrielle, Université de Montréal, 2000, 9 pages.

Publication Précédente