Crazyman

Année 2005
Scénariste ---
Collection Ciboulette
Éditeur L'Association
Résumé ---
Commentaires par Sébastien

Baudoin, un des principaux représentants de la bande dessinée alternative française, publie une histoire de super héros ? Avec une incursion dans le manga pour ne rien arranger ? Encore une fois, Baudoin est là où on ne l'attendait pas...

En effet il nous relate cette fois-ci les déboires d'un clone de Clark Kent / Superman, de l'Amérique la plus profonde à l'Irak en passant par l'Amérique latine et par New York.

New York justement... Le 11 septembre 2001 plus précisément. Ce jour-là, Crazyman a sauvé un chat pendant que les deux tours s'écroulaient.

Crazyman est en fait un Superman qui se retrouve confronté à la complexité du monde réel. Comment affronter celle-ci lorsque l'on est un super héros manichéen, aux valeurs bien affirmées mais un peu simplistes ? Au fil de ses mésaventures, Crazyman est déniaisé, dans tous les sens du terme. Il découvre l'amour, il découvre la guerre, la vraie, celle où il n'y a ni bons ni mauvais, il découvre la détresse.

Le tout est traité sur un ton léger, parodique, introduisant une dimension humoristique inhabituelle chez Baudoin.

Comme souvent chez Baudoin, cet album soulève plus de questions qu'il n'en résout et, au-delà de l'aspect parodique et d'aspects très actuels (le 11 septembre ou la guerre du Golfe), il s'interroge plus généralement sur la fragilité psychologique des hommes derrière leur façade de force et de sûreté de soi et sur la confrontation entre la complexité du monde présent avec des principes moraux simples.